Projet 140 logo

C'est au printemps 1978 que le projet 140 est lancé. Ce projet a la lourde tache de remplacer la très charismatique Renault 5. Pourtant à cette époque la r5 est en tête des ventes de voitures en France et elle n'a pas encore sa version 5 portes.

Néanmoins, un projet est long donc il faut songer à sa remplaçante. Le cahier des charges est clair : il faut garder les boucliers en plastique qui ont fait l'image de la r5, de plus le bouclier arrière doit empiéter sur le hayon pour éviter d'écailler la peinture de celui-ci.

proto Jardin

En réalité ce sont des prototypes de VBG (véhicule bas de gamme) qui vont servir de base au projet 140. Beaucoup de maquettes vont être réalisées mais à chaque test la clientèle rejette ces propositions. L'image de Supercar est tellement forte qu'elle balayait tous les projets même meilleurs. Ainsi le projet 140 enfantera le plus grand nombre de maquettes à l'échelle 1 de toute l'histoire de la régie.

 
  VBG
VBG
 

Un projet donc couteux qui amènera Bernard Hanon à faire appel à Marcello Gandini.

Gandini est l'homme du moment : on lui doit entre autres la Lamborghini Countach. Le projet de Gandini était une solution logique : moderniser les lignes de la Renault 5. La clientèle ne veut pas plus qu'une r5 bis. La Supercinq est née ainsi : comme une r5 en mieux.

Dessin X40
 

La maquette en plâtre et le prototype définitif serviront pour contruire l'outillage nécessaire à la mise en production finale

Prototype final

Octobre 1984, cette Supercinq TSE Grenade pose fièrement sur le stand Renault du Mondial de Paris.

TSE au salon
  Utilisez les liens directs ci-dessous pour vous rendre sur la page désirée ou cliquez sur le bouton à droite pour défiler l'ensemble du site
 
  Avant la Supercinq Projet 140 Technique Motorisations Historique
  Gamme Séries limitées & Curiositées Teintes Express Compétition
  Après la Supercinq Goodies Crédit photo / Remerciements / Contact
Me contacter : mail
   
   
www.supercinq.fr / Auteur : Ménard Christophe / 2013.